MIEUX ETRE

NOUS AVONS TOUJOURS LE CHOIX D'ALLER MIEUX!

L'hypnose n'est pas seulement efficace pour résoudre des problèmes comportementaux et/ou émotionnels, c'est aussi un formidable et simple moyen pour améliorer son bien-être! Pour cela, il existe des protocoles simples et complémentaires qui demandent chacun une seule séance d'hypnose.

  

LE DESTRESS

Il est facile de "déstresser" avec une séance d'hypnose de 20 à 25 mn, qui équivaut à environ deux heures de sommeil!
Il existe en effet des protocoles agréables pour évacuer le stress, se nettoyer et retrouver de l'énergie, une fois par mois ou davantage selon les besoins de chacun.

Le cabinet offre la possibilité d'une séance de destress avec deux personnes ensembles!

 

VIDER SON SAC, la charge du passé

Depuis notre naissance nous accumulons instant après instant des informations et émotions associées. S'il y a heureusement des joies, fiertés, satisfactions, belle images ou séquences, sensations, il y a aussi des douleurs conscientes et inconscientes faites d'images difficiles, séquences, conflits, rancoeurs, peurs, colères tristesses, hontes, etc. Mais l'inconscient privilégie les douleurs, dans le but de vous en prémunir, ce qui implique une accumulation inévitable qui peut devenir blocante et créer un mal être général confus: manque de motivation, sensation de régression, "en avoir plein le dos", etc.

Les fameuses blessures de l'enfance citées plus bas font évidemment partie intégrante de cette charge du passé: abandon, rejet, humiliation, trahison, injustice.

Une séance d'hypnose permet de se débarasser de ces douleurs.

 

LE LACHER PRISE

Sujet d'actualité, le lâcher prise permet de retrouver du confort et se situer davantage dans le present. voir dans le menu via ce lien http://www.jc-hypnose.fr/pages/lacher-prise.html

 

LE PARDON, le DEUIL, L'ACCEPTATION  

Les douleurs de la rancoeur, la culpabilité et de la perte sont intenses et peuvent même affecter la santé. Le temps ne suffit pas à achever un deuil ou pardonner, franchir l'étape finale de l'acceptation. Surtout, la douleur finit par être admise comme normale et elle devient de fait plus inconsciente alors que bien présente.

 voir lien  http://www.jc-hypnose.fr/pages/deuil.html

 

DEVENIR SOI

Devenir soi c'est sortir du carcan des croyances, des peurs du regard des autres et du jugement, de la logique de repondre aux attentes des autres, de faire plaisir avant tout, vivre pour ou par le biais des autres. C'est OSER être vous-même, en accord avec vos aspirations profondes, comprendre que vous êtes le seul responsable et artisan de votre bonheur.

 

LA COUPURE DU CORDON PARENTAL, ou LES PARENTS TOXIQUES

Quel que soit notre ressenti au sujet de notre enfance, il se cache généralement quelque chose derrière notre apprentissage des relations et des émotions fait avec nos parents au cours de nos toutes premières années, et peut être même au stade utérin!
C'est en pratiquant des anamnèses bienveillantes et non inquisitrices que l'on peut le découvrir ou même le faire découvrir, sans que cela soit indispensable.
Si les sentiments d'injustice, de rejet, de conflit, maltraitance, abus, etc, sont généralement ostensibles et donc conscients, il existe une large game de blessures inconscientes et même parfois cachées derrière la conviction d'une enfance "heureuse" ou "normale". Même avec de bonnes intentions, les parent peuvent créer des troubles émlotionnels et comportementaux plus ou moins handicapants.

On peut ainsi trouver derrière nombre de maux, maladies, allergies, mal-être, difficultés relationnelles et amoureuses, problèmes sexuels, de confiance en soi, peur d'abandon, obésité, etc, une souche émotionnelle infantile!

Quoiqu'il soit possible d'utiliser la régression en hypnose, permettant de remonter à la naissance et conscientiser les vécus occultés pour les traiter, ce travail peut être parfois douloureux sur le plan émotionnel. Il existe cependant d'autres approches pour se défaire des liens toxiques, conscient ou non, avec les parents ou tuteurs.

Dans le cas de parents décédés, la frustration de ne pas avoir pu s'expliquer, comprendre, pardonner ou même "se venger", augmente les effets toxiques.

 

extrait article Santé + LES 5 BLESSURES DE L'ENFANCE

"Les problèmes rencontrés durant cette période de notre existence ont une influence capitale sur notre façon d’affronter les vicissitudes de la vie. Ils prédisent en quelque sorte la qualité de notre vie d’adulte.

La personnalité d’un adulte est souvent déterminée par 5 blessures émotionnelles ou expériences douloureuses vécues pendant l’enfance :
 
1.  La peur de l’abandon
Un enfant qui a été abandonné dans son enfance développera à l’âge adulte une grande peur de la solitude. De peur d’être abandonné, il partira et laissera tomber un partenaire ou un projet en cours de route. C’est sa défense ; il quitte avant d’être quitté.
La peur du rejet pour ce type de personnes est permanente et définit leur comportement face aux gens et aux aléas de la vie. Ces personnes devront travailler cette peur de la solitude et du rejet. Tant que l’idée d’être seul provoquera une panique, elles ne seront pas guéries de leur blessure.
 
2.  La peur du rejet
Le rejet est une blessure profonde lorsqu’il a été vécu dans la petite enfance. Cette blessure conditionne le comportement de la personne qui en a souffert au point qu’elle se considère comme quelqu’un d’indigne d’affection. Croyant cela et de peur d’être rejetée, elle finit par s’isoler dans son vide intérieur.
Les adultes qui ont souffert de rejet étant enfants sont insaisissables et doivent absolument prendre des risques et des décisions par eux-mêmes.
Le jour où ils ne seront pas dérangés par l’éloignement de certaines personnes de leur vie, ils auront réussi à affronter cette peur.
 
3.  L’humiliation
Lorsque des parents traitent leur enfant de stupide ou bête, ils ne réalisent pas qu’à ce moment-là ils sont en train de détruire son estime de soi. Quand un enfant est traité ainsi, il est persuadé qu’on le désapprouve et qu’on le critique. À l’âge adulte, il se retrouvera avec une personnalité dépendante. Il se peut même qu’il développe un mécanisme de défense en humiliant à son tour les autres et en devenant tyrannique et égoïste.
Pour se débarrasser de la peur de l’humiliation, il est recommandé de travailler sur la compréhension des besoins et des peurs et d’œuvrer pour l’indépendance et la liberté.
 
4.  La trahison ou la peur de faire confiance
Les parents ont souvent tendance à promettre certaines choses à leurs enfants. Lorsque ces promesses ne sont pas réalisées, l’enfant se sent trahi et indigne de ce qui lui a été promis. Ces sentiments négatifs développent une personnalité manipulatrice, à fort caractère, qui veut tout et bien contrôler.
Les personnes qui ont subi ce genre de problèmes durant l’enfance manquent de tolérance, de patience et de savoir-vivre. Elles doivent travailler sur ces 3 axes et apprendre aussi à déléguer leurs responsabilités.
 
5.  L’injustice
Un enfant qui a grandi avec des parents froids et autoritaires, qui exigent beaucoup de lui en dépassant souvent les limites, se retrouve accablé par un sentiment d’impuissance et d’inutilité. Ce sentiment qui naît dès l’enfance persiste jusqu’à l’âge adulte.
Les personnes qui ont souffert de ce type de comportements sont facilement détectables par leur rigidité mentale et leur soif de pouvoir. Elles sont incapables de prendre des décisions en toute confiance et sont obsédées par l’ordre et le perfectionnisme.
Il est nécessaire pour ces adultes de travailler sur leur rigidité et méfiance afin de pouvoir faire confiance aux autres et gagner en flexibilité.
 
La connaissance de ces 5 blessures de l’âme capables d’affecter notre personnalité, notre santé et notre vie peut aider à corriger un trait de caractère, ou mieux, pousser les parents à corriger leur façon de faire avec leurs enfants."
 
 

UNIQUEMENT SUR RDV : 0690 350 424 

Toute reproduction des présentes et toute diffusion, totale ou partielle, sous quelque forme que ce soit, sont strictement interdites. La copie et la diffusion illicite de contenus protégés par copyright sont des délits sanctionnés par la loi. L’article L335-2 du Code de la propriété intellectuelle sanctionne la contrefaçon d'ouvrages de 3 ans d’emprisonnement et de 300.000 € d’amende.